Orchestre National de Jazz

Accueil » Orchestre National de Jazz

Orchestre National de Jazz

Beloeil JAZZ
Musique, Été
CORONAVIRUS - MESURE D'URGENCE
ANNULATION DE TOUTES LES REPRÉSENTATIONS ET ACTIVITÉS

LE SPECTACLE DE L'ORCHESTRE NATIONAL DE JAZZ EST ANNULÉ, NOUS CONTACTERONS TOUS LES DÉTENTEURS DE BILLETS

Hommage à Count Basie
Avec L’Orchestre National de Jazz de Montréal et ses 18 musiciens 

Originaire de Red Bank au New Jersey, William Basie commence à jouer du piano sur les genoux de sa mère. Tout jeune, il assiste aux spectacles du Palace Theatre puis, adolescent, accompagne au piano les films muets des cinémas. Établi à New York en 1924, il rencontre des pianistes tels James Price Johnson et Willie « the Lion » Smith, ainsi que le fascinant Fats Waller, dont l’influence le marquera. Après quelques tournées avec les chanteuses Kattie Crippen et Gonzelle White, il se joint aux Blue Devils à Kansas City. Ensuite recruté par Bennie Moten pour son orchestre, il écrit des arrangements et le remplace au piano. Il adopte alors le surnom de « Count » pour associer son nom à l’aristocratie jazz de l’époque, « Baron » Lee, « Duke » Ellington et « King » Oliver. En 1937, il grave pour Decca des titres qui feront sa renommée, notamment le Honeysuckle Rose de Fats Waller, Roseland Shuffle et Swingin at the Daisy Chain. Il accompagne bientôt Billie Holyday et sa réputation grandit internationalement, malgré une pause forcée pendant la guerre. Au cours des années suivantes, Basie va de succès en succès, obtient le premier Grammy attribué à un Afro- Américain, toujours à la tête de l’orchestre qui lui survivra et passera comme lui à la postérité.